Les réseaux sociaux sont-ils devenus asociaux ?

Nul n’aurait imaginé un instant que depuis la création de Twitter en 2006 et Facebook en 2004, les nouveaux médias sociaux auraient à ce point impacté notre société et ça, sur un laps de temps si court.

Les réseaux sociaux sont-ils devenus asociaux ?

Les réseaux sociaux sont-ils devenus asociaux ?

Nul n’aurait imaginé un instant que depuis la création de Twitter en 2006 et Facebook en 2004, les nouveaux médias sociaux auraient à ce point impacté notre société et ça, sur un laps de temps si court.

Mais aujourd’hui, nous constatons que les effets des médias sociaux ne sont plus aussi inoffensifs qu’à leurs débuts, il y a une dizaine d’années. Qui pouvait se faire l’écho de nos réflexions lorsque les médias sociaux n’existaient pas encore ? Les journaux, la télévision, la radio,… Or, à présent, nous prenons trop souvent plaisir à réaliser nos propres mises en scène. Et les conséquences ne se sont pas fait attendre. Comme le démontrent les nombreux cas d’atteintes en ligne à la réputation et à l’image.

D’où vient ce danger?

  • La vitesse : ce que tu postes sur les médias sociaux se répand dans une fraction de seconde, même jusqu’au niveau mondial.

  • L’accessibilité : ton poste peut toucher, dans une telle rapidité, un groupe de personne immense.

  • Perception d’anonymat : l’utilisation de PC ou tablettes comme outils, enlève le seuil interpersonnel habituel en communication. Autrement dit, on est toujours plus prudent et réservé dans une communication face à face qu’à distance.

  • En dernier lieu, l’aspect virtuel : il y a un risque dans la confusion de la fiction digitale et la vie réelle.

Il ne faut pas sous-estimer les dangers des médias sociaux Photos, pseudonymes ou associations fortuites dans le monde numérique peuvent nuire gravement à votre identité réelle ou être utilisés à des fins inappropriées. Une situation qui échappe totalement à notre contrôle.

Dernièrement encore, la VRT a consacré un reportage de Koppen aux groomers, ces hommes en quête de contacts sexuels avec des fillettes ou des jeunes garçons. Une semaine plus tard, la RTBF diffusait à son tour un reportage sur les réseaux asociaux. Le but de ces reportages était de mettre en garde contre les dangers de Facebook et des autres médias sociaux.

Il importe avant tout de prendre conscience du problème. Surtout chez les jeunes. Des campagnes de prévention et d’information sont indispensables. Réfléchissez avant de poster, d’écrire ou de faire quoi que ce soit, car le moindre de vos actes peut être lourd de conséquences et vous persécuter pendant longtemps.

La règle de base à adopter : ne postez et n’écrivez rien que vous ne voudriez pas voir publié à votre propos.

Conclusion: be aware and be protected !

Les compagnies Protection Juridique offrent à ses assurés une protection digitale innovatrice pour la vie online. La protection de l’e-reputation en fait partie. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’information.

© LAR